Avis de recherche

Avis de recherche

 

 

 

            I – Pour M. Daniel Derveaux, de Saint-Malo, né en 1914, aujourd’hui décédé, auteur de nombreux livres régionalistes sur le Nord (Vieux-Tourcoing, Vieux-Roubaix, La Cense-Montagne, en Pays de Ferrain) et sur Saint-Malo (Saint-Malo de Bretagne, Fastes marins de la cité corsaire, Vieux-logis de Rennes, Gentilhommières du pays de Saint-Malo, de la côte d’Emeraude à Brocéliande),

Nous recherchons un livre manuscrit in-quarto 22x28 relié cuir pleine basane racinée écrit en 1933 intitulé « Promenade en Forêt de Brocéliande » ; ce livre traite de la région de Paimpont, Saint-Péran, Ploermel ; il est illustré de dessins à la plume rehaussés de lavis sépia

Cet ouvrage a été perdu en gare d’Arras en mai 1940; il était dans une caisse de transport en charge de la SNCF entre le Nord et la Bretagne et n’est jamais arrivé à destination (chez un cousin Demay, maire-adjoint à Montfort sur Meu).

En cas de retrouvaille, prière de nous contacter ; une bonne photocopie couleur suffirait !

 

II – Recherchons tout document concernant Jacques Defermon des Chapellières (1752-1831) imprimés ou manuscrits, ses relations avec les autres hommes de la Révolution et de l’Empire, son rôle lors du procès de Louis XVI ou auprès de Napoléon, ses actions concernant la Bretagne, la Marine et aussi les Réformes législatives ou la Religion.

 

III – Recherchons un lien de parenté au 15ème ou 20ème degré entre Toussaint Bodinier (1701-1776) ou André Bodinier son frère et Jeanne Duboys des Sauzais ( 1756-1806), l’épouse de Jacques Defermon (1752-1831) – le lien de parenté est cité dans un document de l’époque de la Révolution mais nous n’arrivons pas à le reconstituer -

 

IV – Recherchons les causes du décès de François Lemoine, armateur à Saint-Malo, survenu à Brest le 3 germinal an 8 (1801) à l’âge de 30 ans : décès accidentel ou autre ?

 

     V - Recherchons des informations:

- sur Julien Augustin Duboys des Sauzaies, né à Mordelle ? en 1817 ?

- sur Girolamo Hencion, domestique de M. Duboys Dessauzais à Nantes,

- sur l'ancienne maison Lemoine installée à Saint-Malo à l'angle de la rue d'Asfeld et de la rue de Toulouse,

- sur la villa Saint-Pierre à Saint-Malo domicile de l'armateur Ludovic Lemoine,

-  sur une proprié­té ou un lieu-dit situé près de Nantes à "La ou Les Sauzais" (acquisi­tion par René Duboys du 23 juin 1689).

-  sur la manu­facture de faïence située à Rennes au pavé Saint Laurent, possédée depuis 1759 par François Duboys, sieur de la Vrillière et vendue en 1766 à un sieur Leclerc.

 

            VI – Recherchons tout document, photos, correspondances, factures concernant l’armement maritime Lemoine – François, Anatole, Auguste, Ludovic - de Saint-Malo – entre 1793 et 1933 –

 

            VII - - A Port au Choix, en 1900, il y eut l’incendie provoqué par Ingram ou Sugram Taylor des installations Saint-Mleux, anciennement Lemoine, sur l’île Saint-Jean. La cour de Saint-John le condamne à un an de travaux forcés et à la relégation ; « Bravo sans doute mais l’argent » … se demandait Léopold Soublin – Cent ans de pêche à Terre Neuve tome III page 747 –

Nous recherchons le jugement de condamnation pour en savoir un peu plus des circonstances de l’affaire…

 

 

VIII - Gilles MARIVIN dont l’adresse mail est « marivincoordination@free.fr » recherche des précisions sur la photo suivante : Photo de son arrière grand-père Yves Marie LE ROUX né le 1er juillet 1866 à Plounez, dernier commandant de La Florentine de l’armement Lemoine de Saint-Malo décédé en mer lors du naufrage du navire ; cette photo a été prise en Islande – endroit exact à identifier ? - vers 1905 en compagnie de 4 autres commandants de navires - français ? – à identifier ? -. Yves Marie LE ROUX est en position centrale sur le cliché.

 

 

 

            IX – Daniel Derveaux  (1914-2010) est l’auteur et éditeur d’un ouvrage illustré sur le « Pays de Ferrain » avec « ses châteaux-forts, manoirs et censes-manoirs, couvents, églises et chapelles », publié à Tourcoing en 1936 et réédité en 1983.

            En page 65 de l’ouvrage, figure un dessin sépia du château de Vert-bois à Bondues, vu du parc, dessin relevé donc de la main de l’auteur en 1936 ou bien quelques mois auparavant – voir l’illustration ci-après - .

 

 

Or, aujourd’hui le château du Vert-bois a un aspect très différent – voir ci-après une photo extraite de la revue VMF – que s’est-il donc passé : erreur de relevé ou de transcription ou bien rénovation complète de l’immeuble qui donc ne serait pas d’époque 18ème !! Et puis comment expliquer la présence des douves !! Merci à l’avance de vos précisions.

 

La réponse à cette question se trouve dans le journal Nordéclair durant l’été 2011

 

            X – Recherchons des explications sur cette photo en principe intitulée : « 1884-1885 - barques morutières - Saint Pierre et Miquelon »

            Il s’agit là en réalité de sloups.

            La localisation est-elle vraiment Saint-Pierre ? ou bien Terre Neuve – Port au Choix – ou bien encore Saint-Malo – estuaire de la Rance – nous pensons aux cotres-pilotes de Saint-Malo ou bien aux homardiers de Loguivy qui déchargeaient à Port Saint-Père-Saint-Servan

            Merci à l’avance de vos explications.

 

 

 

 

XI – Henri Joseph Dubois (1850-1899) était le fils d’un notaire de Laval ; résidant à Laval, on le retrouvait en villégiature à Dinard, dans sa villa Bijou ou au yacht club de Dinard dont il était membre ; il était le beau-frère de l’armateur malouin Anatole Lemoine ; en 1897, il achète un yacht à vapeur de 92 tonneaux l’Armoricain construit en Angleterre en 1885 ; à son décès en 1889, le navire est revendu en Angleterre ; il parait disparaître ou du moins nous en perdons la trace…

            Et puis désormais il réapparaît, toujours en Angleterre, mais sous le nom d’Amazon ; il est présent sur la Tamise au jubilé de la reine Elizabeth comme il l’avait déjà été au jubilé de la reine Victoria en 1897 ; malgré son âge, il est toujours là ; il circule souvent dans les iles britanniques ou en Méditerranée, et puis également sur internet.

            Merci de nous transmettre toute information à son sujet ; à vrai dire, nous serions impatient après tant d’années de re-monter à bord.

 

 

 

 

 

X – Nous recherchons des détails sur la villa Bijou à Dinard ; celle-ci se situait rue des chalets à 100 mètres de la Plage et aurait été détruite pour faire place à une copropriété, à ne pas confondre avec une autre villa dite « L’Albatros » ex «villa Bijou » située à Saint-Enogat ; elle a appartenu à Henri Dubois (1850-1899) puis à sa sœur, Mme Anatole Lemoine née Berthe Dubois ; ensuite vendue par adjudication volontaire en l’étude de Me Aubrée et Debroise notaires à Saint-Malo, le 22 juillet 1937, composée d’un rez de chaussée sur sous-sol, deux étages et jardin – Ouest-Eclair édition de Rennes du 14 juillet 1937 –

Nous recherchons une autre villa à Dinard dénommée « Ker Laurentia »

 

XI – Nous recherchons des informations sur ce portait d’un personnage de qualité et sur le symbole du cœur qu’il montre ostensiblement :